Clubhouse App Hack : que s’est-il rĂ©ellement passĂ© et qu’a dit l’entreprise ?

Selon certaines rumeurs, l’application Clubhouse aurait Ă©tĂ© piratĂ©e, exposant les donnĂ©es de plus de 1,3 million d’utilisateurs de l’application sur invitation uniquement. Les donnĂ©es piratĂ©es des utilisateurs comprendraient des noms, des identifiants d’utilisateur, des identifiants Twitter et Instagram, etc. Lesdites informations auraient Ă©tĂ© partagĂ©es sur un forum de pirates en ligne.

Pour ce que ça vaut, cette nouvelle a Ă©clatĂ© quelques jours aprĂšs que les donnĂ©es d’un demi-milliard de Facebook ont ​​également Ă©tĂ© piratĂ©es et divulguĂ©es.

Piratage des profils d’utilisateurs de l’application Clubhouse

Selon Cybernews, plus d’un million de profils d’utilisateurs de l’application Clubhouse ont Ă©tĂ© piratĂ©s, affichant des informations de profil sur la base de donnĂ©es SQL. Les informations divulguĂ©es sur les utilisateurs de l’application incluent l’identifiant d’utilisateur, le nom, l’URL de la photo, le nom d’utilisateur, le pseudo Twitter, le pseudo Instagram, le nombre d’abonnĂ©s, le nombre de personnes suivies par l’utilisateur, la date de crĂ©ation du compte et les invitĂ©s par nom de profil d’utilisateur.

Selon le site d’actualitĂ©s, les fuites de donnĂ©es de l’application Clubhouse ne possĂ©daient aucune information sensible sur ses utilisateurs, telles que des informations de carte de crĂ©dit/dĂ©bit, des documents juridiques et d’autres Ă©lĂ©ments. Cependant, les noms d’utilisateur de l’application audio peuvent toujours ĂȘtre ciblĂ©s, ainsi que d’autres plateformes de mĂ©dias sociaux. Cela peut suffire Ă  un cybercriminel pour blesser et pirater.

De plus, des cybercriminels dĂ©terminĂ©s peuvent combiner les informations trouvĂ©es sur la base de donnĂ©es SQL avec d’autres violations de donnĂ©es et les utiliser pour crĂ©er des profils dĂ©taillĂ©s de leurs victimes potentielles, crĂ©ant ainsi un nouveau compte qui peut se transformer en vol d’identitĂ©.

Lire aussi : Version Android de l’application Clubhouse en dĂ©veloppement ? Cela prendra des mois !

Le PDG du clubhouse, Paul Davidson, s’exprime

Suite Ă  la rumeur de piratage de l’application Clubhouse, le PDG de l’application audio sans rendez-vous, Paul Davidson, a dĂ©clarĂ© que le rapport de Cybernews Ă©tait faux et trompeur et qu’il s’agissait d’un article de clickbait. Davidson a ajoutĂ© que l’application n’avait pas Ă©tĂ© piratĂ©e et que la date Ă  laquelle il Ă©tait fait rĂ©fĂ©rence Ă©tait toutes les informations de profil public de leur application, comme l’a partagĂ© The Verge.

Mashable a Ă©galement notĂ© que mĂȘme si la dĂ©claration de Davidson pourrait ĂȘtre vraie, il s’agit toujours d’une violation de la vie privĂ©e des utilisateurs, car cela montre que leurs donnĂ©es peuvent ĂȘtre collectĂ©es et partagĂ©es avec d’autres. La publication a Ă©galement soulignĂ© pourquoi toutes les informations sont incluses dans l’API de Clubhouse. Des choses comme les vrais noms et les identifiants des utilisateurs des personnes invitĂ©es Ă  l’application pourraient ĂȘtre considĂ©rĂ©es comme suffisamment importantes pour rester derriĂšre un verrou numĂ©rique.

De plus, il sera intĂ©ressant de savoir comment Clubhouse gĂ©rera cette situation avec sa violation de la sĂ©curitĂ© des donnĂ©es. Si cela pouvait arriver Ă  Clubhouse, les pirates ne tarderaient peut-ĂȘtre pas Ă  partager les informations personnelles des utilisateurs de Twitter ou de Facebook.


Autres piratages d’informations sur les mĂ©dias sociaux

Selon AppleInsider, il y a eu plusieurs piratages de l’application Clubhouse au cours de son annĂ©e d’existence. En fĂ©vrier 2021, il a amĂ©liorĂ© sa sĂ©curitĂ© par crainte que de mauvais acteurs en Chine puissent potentiellement espionner les autres.

L’application a ensuite Ă©tĂ© frappĂ©e par un rĂ©gulateur Ă  Oman et a finalement Ă©tĂ© bloquĂ©e. Alors que le pays a dĂ©clarĂ© qu’il y avait un problĂšme de permis, certains critiques ont exprimĂ© la crainte qu’il s’agisse d’une forme de censure.

Article connexe : Clubhouse : l’application populaire de mĂ©dias sociaux uniquement audio a vu une explosion de nouveaux utilisateurs en provenance de Chine