Le chef de la politique de Facebook en Inde, Ankhi Das, démissionne des semaines après des allégations de discours de haine

Ankhi Das, un cadre supĂ©rieur de Facebook en Inde, quitte la sociĂ©tĂ© de mĂ©dias sociaux mardi, deux mois après que les mĂ©dias ont affirmĂ© qu’elle aurait interfĂ©rĂ© dans la politique de modĂ©ration du contenu de l’entreprise et fait preuve de favoritisme envers le Bharatiya Janata Party (BJP).

  • Facebook est accusĂ© de promouvoir des messages haineux en Inde

Selon les rapports, Das s’est opposĂ© Ă  l’application des règles du discours de haine aux messages du chef du BJP, T Raja Singh, et de trois autres dirigeants et groupes du BJP signalĂ©s en interne pour avoir encouragĂ© la violence.

  • Facebook interdit le profil de T. Raja Singh pour avoir violĂ© le discours de haine en Inde

Les histoires chronologiques

« Ankhi a dĂ©cidĂ© de se retirer de son rĂ´le au sein de Facebook pour poursuivre son intĂ©rĂŞt pour le service public », a dĂ©clarĂ© Ajit Mohan, vice-prĂ©sident et directeur gĂ©nĂ©ral de Facebook India. “Elle a fait partie de mon Ă©quipe de direction au cours des 2 dernières annĂ©es, un rĂ´le dans lequel elle a apportĂ© d’Ă©normes contributions. Nous lui sommes reconnaissants de ses services et lui souhaitons le meilleur pour l’avenir.