ProblĂšmes de sĂ©curitĂ© de l’iPhone : un expert Apple met en garde contre les principaux risques de chargement latĂ©ral

Vous souhaitez tĂ©lĂ©charger une application mais elle n’est pas sur l’Apple Store ? Eh bien, un expert Apple a averti les utilisateurs d’iOS des risques majeurs du soi-disant sideloading.

Qu’est-ce que le chargement latĂ©ral ?

Pour ceux qui ne sont pas familiers avec le chargement latĂ©ral, Indian Express a dĂ©clarĂ© qu’il s’agissait d’un moyen d’installer des applications qui ne sont pas disponibles sur le Google Play Store ou l’App Store d’Apple. GrĂące Ă  cette mĂ©thode, il permet aux utilisateurs de tĂ©lĂ©charger des applications qui ne sont pas autorisĂ©es Ă  s’exĂ©cuter sur leurs smartphones.

Si le chargement latĂ©ral a Ă©tĂ© effectuĂ© sur les tĂ©lĂ©phones Android, Android Central a prĂ©cisĂ© que Google ne peut ĂȘtre tenu responsable car les applications installĂ©es ne font pas dĂ©jĂ  partie de leur service utilisant un protocole de sĂ©curitĂ©.

Il convient de noter que si un protocole de sĂ©curitĂ© a Ă©tĂ© supprimĂ©, l’appareil est dĂ©sormais exposĂ© Ă  tous les logiciels malveillants disponibles, selon Corrata. Ledit malware comprend un cheval de Troie et un logiciel espion.

Heureusement, les utilisateurs d’iPhone sont moins exposĂ©s Ă  ces risques car il ne prend pas en charge le chargement latĂ©ral.

A lire aussi : Google Play Store Malware Abstract EMU peut voler vos donnĂ©es bancaires, d’autres informations privĂ©es : comment vous protĂ©ger

ProblĂšme de sĂ©curitĂ© de l’iPhone : Apple ne prend pas en charge le chargement latĂ©ral

Étant donnĂ© que le chargement latĂ©ral prĂ©sente de nombreux risques pour chaque appareil, le vice-prĂ©sident senior d’Apple, Craig Federighi, est contre cette mĂ©thode.

Pour information, la Commission europĂ©enne a proposĂ© une loi sur les marchĂ©s numĂ©riques, qui vise Ă  promouvoir des marchĂ©s numĂ©riques Ă©quitables et ouverts. Avec cette proposition de loi sur les marchĂ©s numĂ©riques, cela pourrait forcer le chargement latĂ©ral d’applications sur l’appareil Apple en Europe, selon Macrumors.

AprĂšs cette proposition, la sociĂ©tĂ© technologique basĂ©e Ă  Cupertino a publiĂ© un document dĂ©taillĂ© de 31 pages intitulĂ© “Construire un Ă©cosystĂšme de confiance pour des millions d’applications : une analyse des menaces du chargement latĂ©ral”.

Dans le document, il indique différents effets négatifs si Apple est obligé de prendre en charge le chargement latéral.

  • Cela compromettrait la sĂ©curitĂ© des utilisateurs d’iOS, les donnĂ©es personnelles ainsi que la vie privĂ©e.
  • Les utilisateurs de smartphones peuvent choisir parmi des millions d’applications et en tĂ©lĂ©charger un nombre toujours croissant. GrĂące aux applications tĂ©lĂ©chargĂ©es, il a le potentiel d’accĂ©der Ă  toutes les informations que les utilisateurs peuvent avoir. Les gadgets et les donnĂ©es personnelles des utilisateurs sont exposĂ©s Ă  des atteintes Ă  la sĂ©curitĂ© et Ă  la confidentialitĂ©.

Lors du prĂ©cĂ©dent Web Summit 2021 qui s’est tenu au Portugal, Federighi a dĂ©clarĂ© que le chargement latĂ©ral est le meilleur ami d’un cybercriminel, ce qui constituera une ruĂ©e vers l’or pour l’industrie des logiciels malveillants si Apple soutenait cette proposition, selon The Verge. Il a ajoutĂ© que le manque de chargement latĂ©ral sur les appareils Apple est la raison pour laquelle le gĂ©ant de la technologie a un faible taux de logiciels malveillants sur iOS, ce qui les sĂ©pare des 5 millions d’attaques Android chaque mois.

Une fois qu’Apple prendra en charge le chargement latĂ©ral, les problĂšmes de sĂ©curitĂ© de l’iPhone pourraient sĂ©vir.

“En tant qu’ingĂ©nieur qui souhaite que l’iPhone reste aussi sĂ©curisĂ© que possible pour nos utilisateurs, il y a une partie qui m’inquiĂšte, et c’est la disposition qui obligerait l’iPhone Ă  permettre le chargement latĂ©ral”, a poursuivi Federighi dans son discours.

En plus de cela, Federighi s’est Ă©galement opposĂ© Ă  une solution largement recommandĂ©e qui permettrait aux utilisateurs de dĂ©cider eux-mĂȘmes s’ils risquent de charger des applications. Il a ajoutĂ© que les utilisateurs de smartphones fĂ©rus de technologie ne sont peut-ĂȘtre pas dupes, mais que les enfants et les parents qui ne sont pas familiarisĂ©s avec la technologie pourraient ĂȘtre affectĂ©s.

Article associĂ©: Arnaque iPhone : RĂ©pondre Ă  votre iPhone pourrait se transformer en piratage bancaire, voici comment l’Ă©viter