Qu’est-ce qu’un test de rĂ©gression ?

Les dĂ©veloppeurs de logiciels modifient et apportent des modifications Ă  leurs logiciels tout le temps. Le problème est que chaque changement ou ajout qu’ils font pourrait entraĂ®ner des consĂ©quences inattendues. De ce fait, les dĂ©veloppeurs de logiciels doivent continuellement tester leur logiciel pour s’assurer que le nouveau code ajoutĂ© ou les modifications apportĂ©es n’ont pas introduit de bugs ou entraĂ®nĂ© la dĂ©faillance du logiciel. Ce type de test est connu sous le nom de test de rĂ©gression.

Tests de régression : un examen plus approfondi

Les tests de rĂ©gression utilisent des tests qui garantissent que la modification du code n’a pas causĂ© de rupture ni introduit d’erreurs et de bogues dans le logiciel. Cela garantit Ă©galement que les bogues prĂ©cĂ©demment corrigĂ©s ne reviennent pas une fois les modifications effectuĂ©es. Bien que les dĂ©veloppeurs de logiciels ne veuillent peut-ĂŞtre pas exĂ©cuter ces tests chaque fois qu’ils modifient leur code, ils comprennent que mĂŞme les plus petites modifications, certaines qui peuvent mĂŞme sembler insignifiantes, peuvent entraĂ®ner une cascade de problèmes totalement indĂ©pendants des nouvelles modifications apportĂ©es. .

Les tests de rĂ©gression vĂ©rifient non seulement que les nouvelles modifications et le code ajoutĂ© fonctionnent comme prĂ©vu, mais vĂ©rifient Ă©galement qu’ils n’ont causĂ© de problèmes dans aucun domaine du logiciel qui fonctionnait bien auparavant. Parce que les dĂ©veloppeurs de logiciels comprennent dĂ©sormais la valeur des tests de rĂ©gression, en particulier lorsqu’ils travaillent avec des bases de code volumineuses ou hĂ©ritĂ©es, ils utilisent des tests de rĂ©gression automatisĂ©s. Cela leur permet d’identifier les erreurs ou les bogues dès qu’ils sont introduits. De cette façon, le dĂ©veloppeur du logiciel peut corriger rapidement les erreurs et les bogues avant qu’ils n’avancent.

RĂ©gression Vs. Retester

Il y a une certaine confusion entre les retests et les tests de rĂ©gression. Certaines entreprises testent leur application pour voir si un changement de code spĂ©cifique fonctionne comme prĂ©vu. C’est un retest. Les tests de rĂ©gression garantissent que l’ensemble du système, y compris les modifications de code ajoutĂ©es, fonctionne comme prĂ©vu. C’est pourquoi les tests de rĂ©gression ont une portĂ©e beaucoup plus large que les nouveaux tests. En outre, le retest peut ĂŞtre inclus comme l’un des tests de rĂ©gression.

Principaux défis des tests de régression

Un dĂ©fi majeur pour les tests de rĂ©gression est l’augmentation du temps nĂ©cessaire pour terminer les tests Ă  mesure que la base de code devient plus grande. Afin de rĂ©duire la durĂ©e totale des tests, les entreprises sont encouragĂ©es Ă  Ă©valuer leurs stratĂ©gies et mĂ©thodologies de test de rĂ©gression actuelles. Cela comprend l’examen de la façon dont ils effectuent les tests, la conception de leurs cas de test de rĂ©gression, le contexte dans lequel les tests sont exĂ©cutĂ©s ainsi que la recherche de domaines d’amĂ©lioration dans les mĂ©thodologies de test.

Lorsqu’ils essaient de rĂ©duire la durĂ©e de ces tests, les dĂ©veloppeurs peuvent essayer de minimiser la suite de tests. Cependant, cela introduit un autre dĂ©fi car ils doivent maintenant penser Ă  une couverture de test maximale tout en restant dans une suite de tests raisonnable.

Enfin, l’identification de la frĂ©quence optimale des tests de rĂ©gression peut ĂŞtre difficile. Un dĂ©veloppeur effectue-t-il un test après chaque mise Ă  jour, après que plusieurs bogues ont Ă©tĂ© corrigĂ©s ou après qu’un nouveau code a Ă©tĂ© validĂ© dans un rĂ©fĂ©rentiel ?

Les tests de rĂ©gression constituent une partie importante du cycle de dĂ©veloppement et de maintenance des logiciels. Les dĂ©veloppeurs doivent s’assurer que les modifications qu’ils introduisent dans une base de code n’entraĂ®nent pas une cascade de consĂ©quences imprĂ©vues.